Les Vaches n'auront plus de nom (2019)

  • Écologie, Famille, – France
  • 51min

> Fiche Pédagogique
> Demander l’accès


Alors que son père prend enfin sa retraite, la mère d’Hubert doit réadapter sa façon de travailler et les conditions d’exploitation de son troupeau de vaches. Pour Hubert Charuel (Petit Paysan, César du Meilleur Premier Film 2018), c’est l’occasion de filmer le quotidien de la ferme de ses parents. Le déménagement des animaux vers une ferme ultra-moderne lui permet de raconter la disparition d’une certaine paysannerie.

Alors que son précédent film abordait la question de la paysannerie par le biais de la crise sanitaire majeure du XXe siècle (vache folle) et sous la forme d’une fiction (Petit Paysan, César du Meilleur Premier Film 2018), Hubert Charuel raconte cette fois les transformations du métier, d’un point de vue personnel. Alors que son père prend sa retraite, sa mère doit réadapter sa façon de travailler et les conditions d’exploitation de son troupeau de vaches. Elle devra les déménager vers une ferme industrielle, ultra-moderne. Et Hubert, lui, filme. Les Vaches n’auront plus de nom est presque un journal, filmé au jour le jour, de chaque étape de ce processus, documentant, avec un humour – critique et incisif – le fonctionnement de l’exploitation. Mais c’est aussi un documentaire intimiste. Et en filmant les scènes du quotidien de la ferme familiale, autour de la table de la cuisine lors des repas, ou face à la télé le soir alors que chacun s’endort dans le canapé, les questions plus personnelles sont soulevées : le lien de l’agriculteur à son troupeau, ou encore la relève que Hubert a choisi de ne pas assurer. — Madeline Robert

Langue

French

Sous-titres

English

Vous aimerez peut-être aussi

Anote's Ark (2018)
  • Écologie, Migration
  • 1h 17m